Cinéma

Puisque moi j'aime les jolies affiches, les personnages renversants de Süskind et Dustin Hoffman, j'ai eu envie de regarder le  Parfum.

le-parfum-Wall.jpg
La petite histoire : orphelin solitaire, Jean-Baptiste Grenouille devient un jeune homme à part grâce à un don unique : son odorat. Il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez un maître parfumeur à Paris. Son don lui permet de composer quelques chefs-d'oeuvre olfactifs, mais pour mettre au point la fragrance unique et irrésistible, Grenouille est prêt à tout, même à devenir un serial-killer.

Je préfère écarter toute référence au livre de Patrick Süskind, histoire d’éviter les comparaisons inutiles. Le film commence très fort, avec l'image violente de la naissance de Grenouille, un accouchement sans amour, sans pitié, dans la saleté et la puanteur du marché au poisson. Ce départ, brutal et cruel, mais plein de promesses, me fait trouver la suite moins captivante.
Mais le pari est difficile. Voyager dans les narines d’un nez vivant pour ressentir ses émotions profondes, filmer les odeurs, les parfums pour en restituer l’envoûtement, Le réalisateur essaye de faire passer les sensations par les couleurs, l’or sensuel des prunes mûres, le carmin velouté et profond des roses, le blanc Immaculé de la peau, le rouge flamboyant des cheveux…Le regard remplace l'odorat et l'émotion passe. Les images sont magnifiques. Des superbes tableaux de Paris et Grasse et peu importe s’ils ne reflètent pas la réalité de ces villes en 1750.

Ce film est déroutant et fascinant, l'atmosphère laisse une impression étrange. L'alchimie se fait, mais je pense que ça aurait pu aller encore plus loin. Le personnage est à peine esquissé. On perçoit vaguement la dimension pathétique de Grenouille, sa grande soif de reconnaissance, la solitude que lui donne son don, la soif avide d'être reconnu et aimé. On n’arrive pas à pénétrer dans son âme pour comprendre le drame d'un être sans odeur, sans amour, qui n’existe pour personne. Je me serais bien passée de certaines longueurs, comme l’interminable scène de l'orgie, pour donner plus de place à ce personnage,
Les acteurs sont justes et la prestation de Dustin Hoffman en vieux maître parfumeur sublime. Un film à ne pas rater.
Installez-vous devant l’écran. Inspirez, expirez. Et jugez par vous-même.

Le Parfum - DVD
Réalisateur : Tom Tykwer
Acteurs principaux : Ben Whishaw, Alan Rickman, Rachel Hurd-Wood, Dustin Hoffman, Birgit Minichmayr, Sara Forestier
Retour à l'accueil