laureline-kuntz-theatre-fiche-spectacle-une.jpg
Son one-woman-show, c’est du slam en solo. Seule la couleur a changé. Bleue, comme la couleur de ses yeux. Ou comme la fraîcheur de son jeu.

Lauréline Kuntz est dyslexique ! Et elle décale ses mots, tranchés au bistouri, à vitesse grand V. Elle les entrechoque, les croise, les entremêle, les étripe, les caresse, les cisèle, les déclame, les fait dribbler, rebondir… Elle les aime. Et nous les fait aimer.

Dyslexique de la vie, elle décale aussi les personnages en passant du  clodo au serial killer, de la bourge à la nympho, du loubard, au cannibale, au toquard... avec une violence et une douceur inouïe. Des portraits qui séduisent ou dérangent, amusent ou décapent, mais qui vous laissent médusés.

Pendant une heure,  seule en scène, Lauréline nous mitraille avec « ses inventivations », comme les appelle elle-même. Entre sexe et amour, mots chics et mots chocs, elle nous offre de la poésie porno-chic. Ou du trash velouté.

Laureline Kuntz, retenez bien ce nom, elle en fera du chemin !
Elle a commencé par gagner le championnat de slam 2007. Maintenant elle est en train de gagner les cœurs des Français.  On ne peut pas la mettre dans une case, ni la raconter, il faut la voir, là dans cette petite salle minuscule.
Point, à la ligne, point-virgule.


Café-Théâtre du Point Virgule
7 rue Sainte Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Métro Hôtel de Ville (ligne 1)
du 26 septembre au 30 décembre 2007
du mercredi au samedi à 22H15
www.lepointvirgule.com
réservations : 01 42 78 67 03
Retour à l'accueil