Ici la balade des poussettes ne s'arrête jamais. Elle commence tôt le matin, au bord de la mer, elle continue l'après-midi dans la pinède. Et elle se termine le soir, sur la promenade, en plein centre du pays. En général, c'est monsieur qui conduit. Et Madame ? Madame bronze sur la chaise longue ou elle défile dans une tenue sexy juste à ses côtés. Ou elle marche derrière, en papotant avec la mamma, la sœur, la belle-mère ou ses copines. Où est donc ce pays bizarre ? Dans les Abruzzes, en Italie. Pineto c'est un petit bled de 13.000 habitants  sur la mer Adriatique. Vous voyez Rome ? Eh bien, c'est à la même hauteur, mais exactement de l'autre côté de la botte..


7 kilomètres de sable fin et doré, un climat méditerranéen, une pinède qui oxygène la ville comme un poumon vert et une des mers les plus propres d'Italie. Des vélos, des enfants, des familles et un esprit d'autrefois. Et si vous désirez vous laver la tête et oublier le stress citadin ou si vous avez envie de vous reposer tout simplement, en profitant des choses simples, cette destination est faite pour vous. Vous pourrez profiter d'une mer propre et très chaude, d'une plage à perte de vue, de la bonne bouffe et des rapports vrais.

La région des Abruzzes  est à l'écart des sentiers battus par les touristes. Et là, c'est son atout. La plage n'est pas surchargée, le tourisme reste local et les prix ne montent pas aux étoiles, même en pleine saison.

 

Les hôtels pratiquent la "pensione completa". Vous pouvez ainsi vous régaler avec la gastronomie locale sans exploser votre budget. Mais aussi louer un appartement et vous amuser à faire vos courses autrement. Les paysans viennent apporter chaque matin leurs produits au marché.

Les tomates ne sont pas rouges rondes et brillantes comme ici. Plutôt bossues et de forme irrégulière, elles ont une sale tronche, mais alors, quel régal ! Les fruits ont un goût de fruits et on peut trouver des oeufs juste pondus. Et les pêcheurs vendent leur poisson tout juste pêché directement sur la plage. Si vous préférez garder vos habitudes, pas de panique. Il y en a plusieurs supermarchés, dont un grand, qui vous fournit tout. Du vin délicieux (essayez le Montepulciano d'Abruzzo) aux jeux de plage, de la mozzarella et ricotta fraîchissimes aux plats à emporter.
        

            

Mais il y a aussi les petits commerces où l’on retrouve des rapports humains, ceux qu'on a oubliés dans le chaos et le speed de la ville. Comme chez « Come una volta » un magasin de pâtes fraîches aux œufs, préparées chaque jour avec beaucoup d'amour par Lina et sa soeur. Tortellini, ravioli, tagliatelle et spaghetti, comme autre fois. Sans compter les gâteaux et les spécialités locales fait à la main et à la minute par les deux soeurs. Le sourire et la gentillesse en assaisonnement. 

  :

Oubliez  les points Internet. Le seul survivant est basique et mal équipé. Allez plutôt jouer au tennis à patiner. Ou louez un vélo. Vous avez aussi un cinéma, climatisé s’il vous plaît, juste au cœur du pays, où vous pourrez voir un des derniers films sortis ou pas encore sorti en mangeant du pop-corn. Ici les divertissements sont simples. Peu de pubs et pas de discothèques. Mais si vous ne vous pouvez pas vous en passer, vous pouvez toujours faire un saut dans les pays à côté (Silvi Marina, Montesilvano et Pescara).

Le soir, la petite ville devient piétonne. Les gens convergent au centre, là où tout se passe : des manifestations, des attractions, un petit marchés d'artisanat, un concert de jazz, de rock ou folklo, un défilé de mode... (programme d'été à l'IAT, ufficio turistico) Asseyez-vous à la terrasse d'une "gelateria" et savourez une des glaces artisanales à la réglisse ou à un des autres innombrables parfums. Ou bien une granita au citron. Écoutez le chanteur et laissez-vous vivre. Ou regardez le défilé des toilettes. Parce qu'on est quand même en Italie et ici les femmes sont très coquettes. Les hommes, habillés d'un T-shirt et d’un pantalon cool, leur laissent la vedette.

 

Vous avez la bougeotte ou vous aimez visiter ? Le parc national des Abruzzes n’est pas loin. Des ourses, des lynx, des chamois tachetés, des aigles royaux et 200 loups vivent ici. Vous pouvez choisir entre des circuits de trekking ou des randonnées à cheval. Si vous préférez la mer, vous pouvez partir découvrir les îles Tremiti, des îlots minuscules, creusés de grottes marines et cernées d'eau cristalline et pure. Et si vous voulez visiter, vous avez le choix : Sulmona : patrie d'Ovide, l'Aquila, doté de splendides monuments qui datent du Moyen Age, Pescara, Centre ancien néo-classique et bien d'autres. Si vous n'avez pas trop envie de bouger, faites quand un saut dans l'adorable petite ville moyenâgeuse d'Atri, que vous pouvez atteindre en une demi-heure en bus. Ou faites des excursions organisés. Ici, n'y a pas de taxi, le dernier conducteur est décédé et n’a pas été remplacé. « Les taxis, ce n’est pas dans notre culture, nous dit une mamie ». Mais de bouche à oreille, vous découvrirez qu'il y a Giancarlo ou son fils qui peuvent vous accompagner où vous voulez.

 

Et ne ratez pas le marché de fringues du samedi matin. Pour acheter des belles chaussures en cuir. Ou pour dénicher l’affaire du siècle. Fuyez, fuyez dans la montagne de vêtements sur l'étale. Nous avons déniché un véritable pantalon Ralph Lauren neuf flamboyant à 1 euro. Qui dit mieux ? 

 

Infos pratiques : Pour vous loger, contrôlez d'abord sur un plan. La voie ferrée qui longe le pays peut déranger les oreilles sensibles.  http://www.mappy.fr/

- Hôtels : http://maps.google.com/maps?hl=fr&lr=lang_fr%7Clang_it&client=safari&rls=fr&resnum=0&um=1&ie=UTF-8&q=hôtels+pineto,+abruzzo&fb=1&view=text&sa=X&oi=local_group&resnum=1&ct=more-results&cd=1

- Locations appartements : Katia et Francesca, deux femmes charmantes, vous aideront à choisir l'appartement de vos rêves (08 59 49 34 42, appel gratuit) http://www.pinetovacanza.it/ . 

- Campings :

Heliopolis- http://www.francecamping.com/camping-fiche.php?id=7349&region=
Pineto Beach - http://www.agricamping.it/Agriturismo/AB.nsf/Campeggio/IT-CAMP-TE-0173!OpenDocument&countryIs=IT

International - http://www.camping.it/abruzzo/international/

- Comment arriver à Pineto :

Par avion jusqu'à l'aéroport de  Pescara. Différents vols de ligne.

Low-cost : Onair, environ 49 euros par trajet et par personne http://costkiller.net/Low.Cost/low-cost-onair.htm

Par l'autoroute  A14 sortie Atri-Pineto.

Par le train descente à la gare de Pineto-Atri, au centre de la ville

- Pâtes fraîches : « Come una volta » Via Gramsci, 23, 64025 Pineto  

- I.A.T. (Ufficio Informazioni e di Accoglienza Turistica) www.abruzzoturismo.it        

Retour à l'accueil