I0001W.jpg 

Encore une fois, je suis tombée pile poil quand il le fallait. C’était le jour où une super-promo KLM m’a permis d’acheter des billets d’avion moins chers que le prix du taxi pour Roissy. C’était aussi le jour où il faisait très beau, contrairement à Paris que j’ai quitté en larmes (la ville, bien évidemment, pas moi). C’était aussi un jour de soldes. Le 25 avril? Bah oui! J’ai vite sorti mes pieds de mes bottes pour courir m’acheter des chaussures ouvertes. Des spartiates plates en cuir souple ou des élégantes sandales? Je n'ai eu que l'embaras du choix. Des chaussures de toutes les formes, de toutes les couleurs, aux talons hauts, très hauts, bas, moyens, très "mode". Et pas chères du tout. Étant donné que j’adore les chaussures, je ne pouvais qu’adorer Amsterdam. Rassurez-vous, à Amsterdam il n’y a pas que des magasins de chaussures et de fringues. Vous pouvez y passer un week-end "visite" très sympa.

I0128.jpgL’étonnement commence déjà à la Gare Centrale. Cette gare monumentale repose sur 9.000 pilotis en bois enfoncés sur trois iles artificielles. Tout autour des vélos, des vélos à plus en finir. Ca n'est pas une légende. Il y en a 600.000 pour 700.000 habitants! N’oubliez pas de faire attention en traversant. Ici les vélos sont rois, ils ont la priorité et ils en profitent bien. Et puis entre les bicyclettes, les trams, les voitures et les taxis, parfois on ne sait même plus de quel côté il faut regarder. Choisissez un hôtel près de la gare, c’est le meilleur point de départ pour visiter et ça vous évitera de courir avec vos bagages au moment de rentrer. Nous étions au Park Plaza Victoria, pas donné, certes, mais super-bien placé, avec un personnel sympathique et efficace et, petite cerise sur le gâteau, une piscine pour vous remettre d’aplomb après une journée de marche.

I0023Juste quelques pas et vous êtes au cœur de la ville, place du Dam. Vous y trouverez la Nouvelle Église, belle ex-cathédrale gothique du XVe siècle qui aujourd’hui n’a plus de fonction religieuse, le Palais Royal, l'ancien palais de Louis Bonaparte et le musée de Madame Tussaud, où vous retrouver nez à nez avec Einstein ou Humphrey Bogart et même une roue géante de Luna Park pour  vous permettre d'admirer la ville du haut. 

I0016Derrière le Palais Royal, il y a le Magna Plaza, l’ancienne poste centrale reconvertie en centre commercial. Le bâtiment vaut le coup d’œil, avec son impressionnante architecture Renaissance hollandaise et son hall spacieux illuminé par une coupole en verre du XIXe siècle.

 

I0067.jpg

A deux pas de la place du Dam, vous avez aussi le Musée Historique d’Amsterdam qui retrace l’évolution de la ville depuis sa construction. Mais si vous cherchez une oasis de paix en plein centre-ville, vous pouvez ’au béguinage.C’est un jardin entouré de maisons néerlandaises traditionnelles et même d’églises clandestines. En effet, puisque les catholiques n’avaient pas le droit de construire des églises aux Pays-Bas, les béguines (femmes qui, sans être religieuses vouent leur vie à la prière et au soutien des malades) pratiquaient leur religion en cachette.  

I0035.jpg

 

En descendant la Spuistraat vous pouvez admirer des "graff" artistiques ou, juste pour le délire, allez faire un petit tour au « Dampkring », un coffee-shop authentique au décor psychédélique qui a plusieurs fois gagné le concours « Hightimes Cannabis Cups ». C'est ici qu'on a tourné une scène du film « Ocean’s Twelve ». Sinon vous pouvez faire un tour au marché aux fleurs. Il a lieu sur des bateaux amarrés à la berge, au bord du canal Singel. C’est le moment d’acheter des graines, de boire ou manger dans un des petits cafés. Ou de tomber sous la magie de Noël avant Noël. Ce petit magasin dédié au Père Noël nous fait retomber en enfance. Les adultes ont un regard ébloui et rêveur en écoutant les petites chansons de Noël et regardant les guirlandes et les boules dorées. On ne peut pas plus ringard, mais on finit  tous par tomber sous le charme.

Il parait que la maison de Rembrandt mérite aussi le détour. Mais quand on a un week-end on doit faire des choix. Nous lui avons préféré celle d’Anne Frank. Une visite très émouvante. Même sans meubles, la maison-cachette raconte son histoire. L’esprit d’Anne Frank flotte encore dans les lieux. À éviter, si vous êtes trop sensibles ou claustrophobes.

Dur aussi de choisir parmi les musées, tous incontournables. Le musée Van Gogh abrite la plus grande collection au monde de ses œuvres (peintures, dessins et lettres). Et le célèbre Rijksmuseum est un véritable point de référence avec les chefs-d’œuvre de la peinture néerlandaise. À vous de trancher, selon ce que vous dit votre tête et vos pieds. Mais vous pouvez aussi opter pour des musées-attraction. Comme le musée « Heineken Experience ». Vous découvrirez son histoire et le mode de fabrication de cette bière. 

Amsterdam est aussi la ville du sexe et du cannabis. Dans les magasins de souvenirs, chaussettes, T-shirts et d’autres souvenirs dans le genre vous le rappellent à chaque instant. Mais on ne sent aucun danger, à aucune heure de la journée. 

.       

 

Le soir, le Quartier Rouge (Red Light District) se visite même en famille, à condition de ne pas s’enfoncer dans les petites ruelles. C’est même un des lieux les plus fréquentés d’Amsterdam. Les prostituées attendent le client en vitrine, éclairées d’un néon rouge (d’où le nom du quartier). Étonnant ou dérangeant, à vous de voir. Sinon vous pourrez visiter le Musée du Sexe, le plus visité à Amsterdam. Vous découvrirez des objets sadomasos, des machines, mais aussi des gravures et des jolies photos érotiques anciennes. Et même un film muet porno des années 20. C’est très kitch, parfois rigolo et pour 2,50 €, ce serait dommage de s’en priver. Perso, je n’ai pas aimé la dernière salle, celle salle du Marquis de Sade, mais à chacun son dada.

 Et si le soleil brille n’oubliez pas un petit tour sur les canaux pour bronzer et vous déteindre. Ou en nocturne, pour le côté romantique.

 

Renseignements pratiques :

- Quand partir : au printemps, en été, dès qu’une bonne promo se présente.

- Si vous arrivez en avion : il suffit de prendre le train (tous les 1/4 d’heure) pour la gare centrale depuis l’aéroport (20 minutes maxi) Amsterdam (3 € 90).

- Où aller manger? Il n’y a pas de cuisine du pays, mais des cuisines du monde. On peut manger de tout et partout. Japonais, italienne, tibétain, Indonésien, belge, végétarien, français, etc. vous pouvez vous arrêter le long des canaux, dans des pubs, dans des petits restaurants indonésiens (bons et pas chers), dans les pizzerias, dans les « Eetcafes ». Il y a près de 1500 cafés où on peut trouver salades au poisson fumé, des encas, des plats… Ou, pour les plus fauchés, debout, dans des kiosques à poisson ou à frites. Pour les plus gourmands il faut rentrer dans un salon de thé et manger les meilleures tartes aux pommes à la cannelle et à la chantilly ou d’autres super-desserts à un prix mini (Ex : au coin de Westerstr et du Noordermarkt).

- Restaurants :

- Petit dejeuner, brunch ou goûter aux pankakes près de la maison d’Anne Frank. Sara’s Pankake House. Excellents pancakes et très bon rapport qualité/prix

- Déjeuner ou dîner pressés ou fauchés : Wok to Walk : Repas chinois fast-food créatif. Vous choisissez des ingrédients tout frais qu’on cuit sous vos yeux. À manger sur place ou à emporter. Reguliersbreestraat 45, Amsterdam

- Pour vous détendre : Indra Pura : La cuisine de Bali délicieuse. Le service est excellent et discret, pianiste toute la soirée. Pas donné, mais ça vaut le coup. Rembrandtplein 42, Amsterdam

- Pour retrouver le goût du vrai : De Kas : ce restaurant sert des produits frais qu’ils cultivent eux-mêmes dans la serre et des terres agricoles à proximité Amsterdam! Adresse : Kamerlingh Onneslaan 3

- À savoir : Les hôtels en général sont moches, vieillots et assez chers. Même les quatre étoiles risquent de vous décevoir. Pour un week-end choisissez-le surtout pour son emplacement et son calme.

 

Retour à l'accueil