Ca fait des siècles qu'on nous rabat les oreilles avec la sagesse populaire. Dans la vie, on ne peut pas tout avoir, il faut choisir. Mais qui n'a jamais rêvé d'avoir le beurre et l'argent du beurre ?

 

Et voilà que Carac nous propose les deux. Non, pas le beurre, car Carac c'est une mutuelle, même la première mutuelle d’épargne en France. Mais l'argent et la BA qui va avec. Car elle affirme qu'on peut soutenir une cause qui nous tient au cœur tout en faisant travailler notre argent. Drôle de discours qui nous change de tout ce qu'on a entendu jusqu'ici. Et pour tous les sceptiques et les "Saint Thomas"de la vie, elle nous fait la démo.  

Quatre questions, quatre réponses. Simples, simplissimes. Et quatre idées reçues qui tombent à l'eau. 

 

Idée reçue n°1 : l’épargne solidaire c’est compliqué… 

Idée reçue n°2 : on ne sait jamais où va l’argent… 

Idée reçue n°3 : l’épargne solidaire est réservée aux hauts revenus…

Idée reçue n°4 : l’épargne solidaire n’est pas rentable… 

 

Sa pub n'a pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais elle a le merite d'être claire. La Carac nous prend par la main et nous explique tout ce qu'on aurait aimé savoir. Et même plus.

Et toc ! On n'a même plus l'excuse de dire que ce n'est pas notre tasse de thé, qu'on n'y comprend rien. Bien, mais où est le piège ? Apparemment, il n'y en a pas. 

 

En 2010, la Carac proposait à ses clients un taux net de 4 %, hors prélèvements sociaux tout en concrétisant de projets solidaires. Ce qui me semble pas mal du tout. Et même qui me perturbe, car, bien évidemment, on a tous envie de faire une bonne action, mais on a toujours la bonne excuse : c'est la crise, ce n'est pas le bon moment, etc. Là, on ne peut plus rien dire. Surtout quand on découvre sur son site que l’épargne solidaire existe depuis plus de 20 ans et qu'il a déjà créé ou consolidé 26 000 emplois en 2009. Et logé ou relogé 2 000 familles en grave difficulté. Ah bon ? Je découvre aussi.

 

Les addicts de la pomme, peuvent charger l'application iPhone gratuitement sur l'Apple Store. Il trouveront un quiz qui permet de déterminer son profil d’épargnant, un simulateur pour estimer les différents paramètres, un autre pour calculer la réduction d’impôt liée au don, les vidéos, la présentation de l’épargne solidaire Carac, les actualités. Et même la géolocalisation des agences.


Et là, on saura tout sur l'épargne solidaire. Et on pourra frimer avec ses amis car je suis sûre que gagner de l'argent en faisant une BA, ça va devenir terriblement « tendance ». 

 

Et puis, c'est trop cool de découvrir que, pour une fois, on n'a pas à choisir. Le beurre et l’argent du beurre. Oui, les deux. Car chaque règle a son exception. 

 

Reste quand même une grande question : es-ce que le sourire de la crémière, est-il aussi compris dans le package ? 


ligne02_02.gif

Retour à l'accueil